This post is a special one for my French readers. I wish they would learn to knit in English! ;) So, see you with the next post!

 

Tricoter in English

 

Tricotez-vous in English … en anglais?

Vous avez bien lu, je vous demande si vous tricotez en anglais. :)

Votre principale pensée n’est-elle pas : “Non, pas de l’anglais, je n’y connais rien, j’étais nulle dans cette matière à l’école!”

Ne vous en faites pas, vous n’êtes pas la seule, j’étais dans cette situation il y a quelques années. Et maintenant? J’écris des patrons en anglais! ;)

Ne vous méprenez pas, j’adore le français, c’est ma langue maternelle. J’ai toujours été fermée à l’anglais et c’est probablement pour cela qu’à l’école, je n’y comprenais rien.

Ravelry a été pour moi la découverte de superbes patrons mais ils étaient tous écrits (la très grande majorité) dans la langue de Shakespeare. Ouch ! Je n’avais plus le choix, je ne voulais pas attendre de trouver un patron semblable ou encore une traduction en français.

J’avais devant moi le paradis des tricoteuses, tant de beaux modèles à ma disposition mais écrit dans un charabia incompréhensible. En plus de la barrière de la langue, il y avait également toutes ces étranges abréviations et je me demandais bien quoi faire avec des k, p, k2tog, yo ?

 

Que veut dire k, p, k2tog, yo ? Help ! Je veux apprendre à tricoter en anglais ! Click To Tweet

 

Apprendre à tricoter en anglais

J’étais vraiment découragée quand je lisais ces patrons. Je n’y comprenais rien. Mais voilà, je n’étais pas seule à vouloir comprendre. Avec une amie, coucou Julie! :), nous avons décidé d’apprendre à tricoter en anglais.

Avec un lexique français-anglais spécialisé en tricot., nous avons appris tous ces termes et maintenant nous parlons facilement le ssk, le k2tog and … oups, sorry, et le yo !

Pour moi, il est plus facile et rapide de lire et écrire un patron en anglais qu’en français et je ne suis pas parfaitement bilingue.

Avez-vous déjà comparé les instructions d’un même patron de tricot ? Ça vaut la peine, suivez-moi. Voici un rang tiré d’un de mes patrons.

 

Version francophone :

Rg 3:  1 m. glissée end., 1 m. end., 1 m. env., *2 m. ens. à l’end., 4 m. end., 1 jeté, 3 m. end., 1 jeté, 1 m. end., 1 surjet simple, 1 m. env. *, rép. de * à * jusqu’à 2 m. avant la fin du rg., 1 m. end., 1 m. end. dans le brin arrière de la m.

 

Version anglophone :

Row 3: sl1 kwise, k1, p1, *k2tog, k4, yo, k3, yo, k1, sl1 kwise k1 psso, p1*, rep from *   to *, k1, k1 tbl

 

K = Knit = Tricoter à l'endroit Click To Tweet

 

Je n’invente rien, c’est tiré d’un de mes patrons. ;)

Des “sl1 kwise, k1, p1, k2tog, k4, yo”. c’est très intimidant quand on débute dans le tricot anglophone, mais quand on maîtrise le vocabulaire, plus rien ne nous arrête. En cas de blocage, nous avons toujours nos amis Google et YouTube pour nous tirer d’affaire. :)

 

Tricotez-vous en anglais?
Aimeriez-vous tricoter en anglais ?
Et si je vous donnais des cours ?

 

Partagez votre expérience et vos craintes dans la section commentaires ou encore par le biais d’un message livré directement dans ma boîte courriel. :) J’adore vous lire !

Monique

 

Stay In Touch!

Want a 20% OFF on a knitting or crochet pattern?
Some printable note cards?
And from time to time, FREE or discount on knitting or crochet patterns?

 

Tagged on:

10 thoughts on “Tricotez-vous in English … en anglais ?

  • July 22, 2015 at 08:08
    Permalink

    oui je tricote en anglais.

    Reply
    • July 22, 2015 at 08:13
      Permalink

      :) Avez-vous commencé à tricoter en anglais ou bien en français ? Et si vous avez commencé en français, quels sont les obstacles que vous avez rencontré ?

      Reply
      • August 17, 2015 at 08:42
        Permalink

        J’ai une amie qui veut que je lui tricote un modèle en anglais mais c’est la première fois et je bloque se que je fais ne correspond pas à l’image. Donc comment dire je fais tout mon possible pour ne pas paniquer lol.
        Mais si tu as des petits trucs en plus pour me donner des conseils.
        Merci pour cette article

        Reply
        • August 17, 2015 at 16:09
          Permalink

          Bonjour Angélique,

          Il ne faut surtout pas paniquer. Quand on panique, notre cerveau ne peut plus réfléchir, il entre en mode survie. ;)

          Lorsque j’ai commencé à tricoter en anglais, j’avais près de moi un lexique anglais-français des termes de tricot.

          Je lisais une instruction, je cherchais ce que ça voulait dire, je tricotais ce qu’on me disait de faire et je passais à l’instruction suivante. Je lisais l’instruction, je cherchais ce que ça voulait dire, je tricotais et ainsi de suite.

          C’est sûr que si le tricot doit être terminé pour, disons “hier”, ce n’est peut-être pas le bon moment pour se lancer. ;)

          Apprendre à tricoter en anglais, comme tout autre apprentissage, demande un investissement de temps. Mais ensuite, quelle belle récompense ! Pouvoir enfin tricoter les modèles qu’on laissait de côté ! :)

          Reply
  • July 22, 2015 at 11:52
    Permalink

    Dernièrement, en route (véhicule récréatif) pour les vacances d’été aux Etats-Unis je me demandais ce que je pourrais bien faire pour tuer le temps lorsque mon conjoint est au volant. Et voil’a que j’ai eu l’idée du tricot. Je n’avais pas tricoté depuis de nombeuses années et lors de l’arrêt pour la première nuit, je suis partie à la recherche de laine, broche et surtout d’un patron facile à traduire!!!! J’ai choisi un patron de couverture pour l’allaitement car un nouveau bébé s’annonce a l’automne. Mes débuts n’ont pas été faciles, j’ai confondu les mailles endroit et envers jusqu’à ce que je trouve autour de la laine, un autre patron, traduit en français qui m’a permis de me remettre dans le droit chemin. Ma couverture est en bonne voie et mon expérience de patron anglais a ete ardue mais je crois que j’ai redécouvert un passe temps qui, je l’espère, me suivra maintenant dans le VR mais aussi à la maison.

    Reply
    • July 22, 2015 at 14:08
      Permalink

      Votre histoire me rappelle un peu la mienne. :) Quand on arrête durant quelques années, reprendre le tricot n’est pas aussi facile qu’on le pense. Si, en plus, on passe du tricot en français au tricot en anglais, la difficulté est encore plus grande !

      Apprendre à tricoter en anglais (comme tout apprentissage) demande de la motivation, du temps et de la répétition. De la motivation, c’est assez facile quand on voit tous les beaux patrons à notre disposition. :) Du temps, il en faut pour se souvenir que k2tog veut dire knit 2 stitches together car lorsqu’il n’y a que des abrévations, ça prend un certain temps pour se rappeler de tout. Finalement, la répétition. Comment avons-nous appris nos tables de multiplication ? En les répétant souvent ! :)

      Le tricot est un merveilleux passe-temps. Je vous encourage à continuer également à la maison pas seulement dans le VR. ;)

      Félicitations pour ce nouveau bébé qui se sentira sûrement bien dans cette couverture pour l’allaitement !

      Reply
  • July 22, 2015 at 12:12
    Permalink

    Moi aussi je rêve devant les patrons anglais. Je me suis procuré un lexique anglais français du tricot et j’ai tricoté … un bonnet. ok, j’étais un peu fière de ma mini prouesse -bon si on enlève le fait que j’ai tricoté toute une section en jersey endroit alors que c’était en jersey envers- et j’ai eu l’impression d’avoir remporté une étape et que dés lors plus rien ne m’arrêterait … je n’ai pas réitéré l’expérience depuis par manque de temps mais sûrement aussi par crainte de devoir affronter un projet plus long … juste me faire confiance sur ma capacité à …
    en tout cas j’ai un réel plaisir à stocker quelques patrons anglais dans l’attente de me lancer vraiment …
    A suivre …

    Reply
    • July 22, 2015 at 14:17
      Permalink

      Vous relevez un point très important : la confiance !

      Si vous avez réussi votre bonnet, vous réussirez également des projets plus longs. Je vous encourage à en choisir un. Divisez-le en petites étapes comme par exemple :

      1- La bordure du châle
      2- le “corps”
      3- La finition

      Quand on divise un long projet en petites étapes, ça nous aide à voir le chemin parcouru et ce qui reste à faire.

      Personnellement, ça m’aide à persévérer car si je regarde le projet en entier (pas seulement au niveau tricot), je me sens débordée, incapable d’avancer car j’ai peur de ne pas réussir. ;)

      Reply
  • October 14, 2016 at 12:06
    Permalink

    J’ai tres envie d eme lancer a vous lire ça semble si simple… j’ai appris a tricoter seule. Je suis loin d’etre une expertr, encore aujourd’hui je ne fais que des choses simples comme des shawl et des couberture en point facile pour les bébé des amis….

    Mais je passe de longue heures sur ravelry à rever sur des modèles qui sont à chaque fois en anglais dernierement le emiliana shawl me ravie et j’ai tres envie de me lancer mais j’ignore ou pyisser les ressources et les outils qur lesquels m’appyuer.

    Reply
    • April 1, 2017 at 12:15
      Permalink

      Bonjour,

      Il faut y mettre du temps et au début, c’est long. Je me souviens très bien de mes débuts en anglais : mon lexique français/anglais à côté de moi à tourner les pages pour trouver ce que pouvait bien vouloir dire tel ou tel point! Mais voilà, à force de persévence, les points en anglais n’ont plus de secret, je l’espère, pour moi. :)

      Pouvoir tricoter dans les deux langues, c’est s’ouvrir un monde de possibilités. :)

      Monique

      Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge